Parcours d’éducation artistique et culturelle

Qu’est-ce que le parcours d’éducation artistique et culturelle ?

Des projets spécifiques portant sur les arts, le patrimoine ou la culture scientifique, jalonnent le parcours de chaque élève. Les enseignements et les projets peuvent s’appuyer sur les nombreux dispositifs existants (résidences d’artistes, ateliers, jumelages avec les structures culturelles, classes à horaires aménagés). Ils peuvent être complétés par des actions éducatives au niveau national ou académique. Le ministère soutient ainsi des associations et des structures qui développent des actions auprès des publics scolaires.

L’éducation artistique et culturelle est reconnue comme une composante de la formation générale de tous les élèves et institue un parcours de l’école au lycée. Le parcours d’éducation artistique et culturelle s’appuie sur les enseignements artistiques proposés dans les écoles et les établissements. Il doit être pensé de manière à assurer une complémentarité entre les temps scolaire, périscolaire et extrascolaire, notamment à travers les projets éducatifs territoriaux (PEDT).

Ce parcours doit permettre à chaque élève d’aborder, dans leur diversité, les grands domaines des arts et de la culture, et de valoriser les activités auxquelles il prend part, y compris en dehors de l’école. Il favorise également la cohésion au sein de l’école ou de l’établissement en mobilisant élèves, enseignants et parents autour de projets artistiques et culturels.

La mise en œuvre de ce parcours implique un partenariat avec l’ensemble des acteurs du territoire : équipes éducatives, opérateurs culturels, collectivités territoriales, milieu associatif, etc. Il encourage une plus grande ouverture des écoles et des établissements scolaires sur leur environnement culturel proche.

Un plan mené en lien avec le ministère chargé de la Culture met en valeur les différents aspects de l’éducation artistique et culturelle. L’accent est mis sur :

  • les actions développées dans les territoires prioritaires, ruraux et politique de la ville
  • le partenariat avec les institutions culturelles et sur la formation
  • l’utilisation des supports numériques